Intelligence et sens

chat intelligent

A n'en pas douter, le chat est un animal très intelligent, comme l'est tout chasseur solitaire qui ne peut compter que sur lui.

Il doit savoir calculer, résoudre tous les problèmes et s'adapter à toutes les situations.

Ils ont été suffisamment malins pour touver une espèce (humaine !), qui les nourrit, les carresses, leur achète des jouets et des coussins confortables.

Bien que social, le chat peut parfaitement se débrouiller seul et survivre dans un environnement hostile.

Les tests pour évaluer l'intelligence des animaux ne sont pas toujours fiables, des paramètres sont pris en compte, tels que l'adresse ou la débrouillardise, mais l'intelligence reste subjective.

Mémoire et capacité d'apprendre.

Le chat "sait" apprendre, et bon nombre de ses activités quotidiennes ne sont pas héréditaires mais acquises.

La chasse, par exemple, n'est pas un art inné, mais s'apprend par l'observation de la mère, qui l'enseigne d'une manière codifiée et progressive. 

Il en est de même pour la litière.

La capacité des chats à mémoriser l'information est moins importante que chez le chien ou le cheval, mais ils apprennent surtout à intervenir sur leur habitat en utilisant une forme d'apprentissage appelé "opérante" par les psychologues.

Certains de ces apprentissages rejoignent la notion de dressage, en effet, les chats sont capables d'apprendre des tours, bien qu'ils n'aiment pas la contrainte, il est plus facile de les éduquer avec un système de récompenses.

Mais même ainsi, les chats sont beaucoup moins receptifs à apprendre que les chiens.

Même en face de la plus succulente des friandises, le chat ne manifestera son envie d'apprendre et de se faire dresser que s'il est d'humeur à le faire.

La mémoire des félins est bien développée et la plupart des chats domestiques apprennent facilement les comportements qui leur sont utiles : gratter à la vitre de la fenêtre, s'accrocher à la poignée de la porte, retrouver le chemin de la maison, répondre à l'appel d'une voix familière, ou rappliquer à une heure précise pour recevoir sa nourriture.

Le sixième sens.

Les chats sont-ils doués d'un sixième sens ? on l'a souvent affirmé.

Certes, il règne un parfum de mystère autour de la personnalité et du comportement de ce félin.

Ce qui est sûr, c'est que le chat possède sept sens, soit deux de plus que l'homme, en plus de la vue, de l'ouïe, du toucher, de l'odorat, et du goût, il dispose de la proprioception, et de l'organe de Jacobson, certains sens sont aussi plus developpés que d'autres.

La proprioception.

C'est le sens de l'équilibre, concrètement le chat dispose de capteurs dans l'oreille interne qui lui servent à détecter la position de sa tête dans l'espace, tout comme le degré de tension de chacun de ses muscles et tendons.

Cela se faisant d'une manière inconsciente et permanente, rien d'étonnant donc à le voir si agile !

C'est la raison pour laquelle le chat retombera toujours sur ses pattes lorsqu'il tombe, encore faut-il qu'il chute d'assez haut pour en avoir le temps.

La vue.

Le chat a une vue particulièrement développée, il ne faut pas croire pour autant qu'il voit dans le noir.

S'il lui faut six fois moins de luminosité qu'il n'en faut à l'homme, une source lumineuse lui est toutefois necessaire.

Le chat a un angle de vision de 260°, contre 220° pour l'homme, ce qui est un atout pour la chasse.

L'autre gros atout du chat est son odorat developpé (moins que le chien toutefois), qui est  100 fois plus important que celui de l'homme !

Concrètement, le chat active deux cent millions de terminaux olfactifs pour reconnaître des milliers d'odeurs, et, notemment, se repérer sur son territoire.

L'organe de Jacobson.

Voici un sens méconnu et pourtant très utile au chat (présent aussi chez le chien),cet organe est situé sous la voute du palais.

En retroussant ses babines, le chat crée ce qu'on appelle la réaction de Flehmen : il "avale" les odeurs, ce qui permet de mieux les analyser avec le nez mais aussi la bouche.

Le goût.

En revanche les capacités gustatives chez le chat sont assez limitées, il ne se sert en effet que de deux cent cinquante papilles environ et ne fait la différence qu'entre des saveurs pimaires : le sucré, le salé, l'acide, et l'amer. Encore faut-il que celles-ci soient prononcées.

L'ouïe.

Autre point fort du chat : son ouïe et la gamme de sons très étendue qu'il peut percevoir, y compris ceux de faible intensité. Il en va de même avec les vibrations.

Surtout, le chat peut localiser très facilement une source sonore grâce à ses oreilles, qu'il oriente tel un radar, de droite à gauche à sa guise.

Le toucher.

Le chat à un sens du toucher très developpé, grâce à ses pattes et à ses coussinets, à sa zone anale et génitale, à son museau et à ses longues moustaches.

Les moustaches appelées aussi vibrisses sont essentielles, elles sont très sensibles puisqu'en vibrant elles transmettent des informations à la base des moustaches, où est situé l'organe sensoriel.

Les vibrisses poussent et tombent sans cesse, elles ne sont pas seulement sur les joues, mais aussi au-dessus des paupières, sur les tempes et les pattes avant et au-dessus du coussinet carpien.

Grâce à ses moustaches, le chat va évaluer les variations de l'air autour de lui, ce qui est très utile lorsqu'il fait nuit.

Les variations d'air perçues vont aider le chat à détecter tout ce qui bouge autour de lui.

Grâce à ses vibrisses, il évite les obstacles et mesure la largeur d'un passage, elles permettent aussi à évaluer la vitesse du vent, très utile lors d'un saut, mais également à localiser la provenance d'une odeur, véhiculée par le vent.

Avec ses moustaches, le chat peut saluer ses congénères et exprimer ses émotions, lorsqu'il est inquiet ou effrayé, il ramenera ses moustaches vers l'arrière, au contraire, s'il veut faire connaissance et est curieux,ou agressif, il les poussera vers l'avant.

Ne coupez pas les moustaches de votre chat, même si celles-ci repoussent, c'est totalement inutile, le chat serait désorienté et plus maladroit.

Alors, les chats savent-ils plus de choses qui nous demeurent cachées, ressentent-ils ce qui nous est inaccessible ?

Rien n'est moins sûr, les chats sont particulièrement efficaces, ils détectent des choses que nous sommes incapables de percevoir.

Si brusquement, les poils de votre chat se hérissent alors que vous êtes seul avec lui à la maison, ce n'est pas qu'il ai vu un fantôme, mais parcqu'il ressent des vibrations ou entend des bruits que vous êtes incapable de percevoir.

En effet, notre environnement révèle bien plus de choses à nos petits compagnons aux sens extrêmement aiguisés qu'à nous mêmes.

Il y a tout de même des choses troublantes, il est vrai que les chats semblent, comme les chiens, connectés à leur maître.

Les chats savent à la seconde près, quand leur maître décide de rentrer chez lui et ce, bien avant que sa présense ne soit perceptible.

Des experiences ont été menées, prouvant que l'animal est comme "lié en permanence à son propriétaire". 

Souvent les chats ressentent à distance les accidents et les décès, de nombreux temoignages rapportent des changements de comportement à l'heure exacte de la mort ou de l'accident de leur maître.

C'est le cas d'un chat celèbre dans un hôpital de Rhodes island, qui se couche très souvent sur le lit de patients quelques heures avant leur mort.

Ils peuvent parcourir des kilomètres pour retrouver leur foyer, s'ils semblent avoir gardé en mémoire certains trajets, dans d'autres cas on ne comprend pas comment ils ont fait.

Un siamois a ainsi emprunté le ferry pour rentrer chez lui, et un staffordshire bull-terrier a pris deux trains pour rentrer chez sa maîtresse.

Le chat detecteur de tremblement de terre, beaucoup de récits notent la fuite des animaux dans la forêt ou la montagne ( en cas de tsunami ) peu de temps avant le séisme.

Lors du tremblement de terre au Japon d'une magnitude de 9, un questionnaire fût envoyé à 2000 propiétaires de chiens et de chats pour connaître la réaction de leurs animaux et dénoter un comportement inhabituel.

Entre 15 et 20% des maîtres ont répondu qu'effectivement ils avaient noté des comportements inhabituels se traduisant par une agitation certaine, surtout dans les minutes précedent le temblement de terre.

En définitive, les animaux sont capables de détecter des différences minimes de pression d'air, ainsi que des bruits se situant dans les ultrasons et les infrasons, ce qui explique plutôt leur réaction, mais nous n'en sommes pas certain. 

Peut-être qu'un jour, nous découvrirons que les chats communiquent avec l'au delà, qui sais ? ils sont si mystérieux...

 

 

  

 

 

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute securité
Livraison internationale
Livraison dans le monde entier
Livraison offerte dés 35€
Service client
A vos côtés 7j/7
Contactez- nous via notre formulaire
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,