Le Somali

CHAT SOMALI

Avec sa beauté d'animal sauvage à peine sorti des vastes forêts ancestrales, ce chat est une version à poil long du superbe Abyssin.

Son opulente fourrure, parfois broussailleuse, n'est jamais laineuse. Ses poils, plus longs que ceux de l'Abyssin, portent parfois un ticking de plus de dix nuances, qui donne à la fourrure une profondeur et une richesse de couleurs extraordinaires.

Le nom "Somali" fait référence au pays frontalier de l'Ethiopie (l'ex Abyssinie).

Histoire.

Les Somalis descendants des Abyssins, ne sont pas originaires de l'actuelle Ethiopie, mais plutôt de l'Asie du Sud Est, on retrouve en effet dans la génétique de l'Abyssin, une mutation du gène Tabby, appelé "Tabby Abyssin", il n'a jamais été révelé ni en Egypte, ni en Afrique de l'Est par contre certains chats d'Asie portent le gène.

Le XIX ème siècle marque l'intérêt de l'Abyssin en Grande-Bretagne, et c'est en 1871 qu'un chat Abyssin fut présenté au Crystal palace de Londres, la race fut officielement reconnue par le standard en 1882.

Harrison Fair, l'ancien président du club félin anglais, a lui même établit le standard racial de l'Abyssin, puis cette race arriva peu à peu aux Etats-Unis où elle était peu connue.

Lors des deux guerres mondiales, la race fut mise à mal et la population diminua dangereusement, accentuée par le nombre faible de chatons par portée (deux en moyenne), puis dans les années 60 une épidémie de leucose féline a ravagé la race, ce n'est que dans les années 70 que la race a été rétablie sans danger d'extinction.

Le gène du poil long apparut chez les Abyssins dans les années 30, mais il fallut attendre 1960 pour que la race des Somalis soit développée par les éleveurs d'Amérique du Nord. C'est en 1967 qu'une éleveuse américaine d'Abyssins, Mrs Mague vit arriver "George", un magnifique chat à poils longs, elle fit des recherche sur ses origines et, découvrit stupéfaite que les parents de ce chat provenaient de son propre élevage.

En 1972 se constituait un premier club aux Etats-Unis, le Somali Cat Club, dont Mme Mague était la présidente, avec pour mission de faire connaître cette race dans toutes les fédérations américaines.

Enfin, en 1978, le Somali était reconnu par toutes les instances dirigeantes des associations félines. La race fut reconnue en 1982 en Europe où elle est très répandue, ainsi qu'en Australie, où les Somalis ont supplanté les Abyssins.

Génétique.

Le Somali peut se reproduire avec l'Abyssin étant donné que le Somali est un descendant de l'Abyssin. Dans ce cas les chatons naissant Somalis seront reconnus sur le pedigree comme des Somalis, quant aux chatons naissant avec le poil court, ils seront reconnus Abyssins (variants) car ils sont porteurs du gène "poil long".

Le test ADN pour le poil long existant de nos jours, il est possible de savoir si un Abyssin porte ou non le poil long, s'il est variant ou non.

Caractère.

Remarquablement intelligents, ces chats très joueurs et de bonne compagnie sont un peu plus résérvés que les Abyssins, mais, comme eux, ils supportent assez mal la vie en appartement, ou alors dans un espace dédié relativement vaste et aménagé.

Les Somalis sont curieux et bons grimpeurs, ils sont particulièrement affectueux, et font d'ailleurs parti de la catégorie des "chat-chien". Ils suivent leur maître partout et sont toujours partant pour faire une activité. Tout comme les Abyssins, ils détestent la solitude et sont très proche de l'homme, un autre chat comme compagnie peut convenir aussi, mais gardez à l'esprit que cette race est dominante envers ses congénères.

Peu bruyant, le Somali aime parfois tenir des "conversations" avec ses maîtres, il roucoule beaucoup plus qu'il ne miaule, c'est très étonnant, ne soyez pas surpris ! 

Vivre avec un Somali est une expérience unique, des relations étroites vont se nouer, et votre chat vous considerera comme un véritable ami.

Variétés.

Les deux variétés les plus courantes sont le Somali Lièvre, à fourrure brun doré et ticking noir ou brun, et le Sorrel, dont la robe, de couleur chaude, porte un ticking chocolat.

Une nouvelle variété vient de faire son apparition en exposition : le Silver Sorrel, dont le sous-poil doit être très pâle, avec un ticking chocolat.

Comme pour toutes les variétés de Somalis, il faut attendre au moins deux ans pour que la robe du Sorrel prenne sa teinte et son ticking définitifs.

Caractéristiques.

La tête est légèrement triangulaire, avec un nez de taille moyenne, les yeux sont noisette, ambre, ou vert, ils sont grands et en amande, avec les paupières bordées de noir. Les oreilles sont grandes, bien écartées et pointues, la truffe est rose.

La fourrure ne s'emmêle pas, elle est plus longue sur le ventre, elle est de longeur moyenne, dense, soyeuse et de texture très fine, le sous-poil doit être pâle, avec un ticking chocolat qui donne à l'ensemble de la robe un aspect pêche argenté.

Le corps de style exotique est assez long et élégant, il est un peu plus grand que l'Abyssin, et il a une ossature moins délicate que le Siamois, les pattes sont longues et minces, les pieds sont ovales, avec des coussinets roses, le ticking chocolat doit s'étendre jusqu'au pied.

La queue est longue, épaisse à la base et un peu effilée, elle doit former un panache sur toute la longueur.  

Le Somali est très facile à vivre et n'a pas besoin de soins particuliers, son pelage mi-long n'est pas salissant et un brossage hebdomadaire est suffisant.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute securité
Livraison internationale
Livraison dans le monde entier
Livraison offerte dés 35€
Service client
A vos côtés 7j/7
Contactez- nous via notre formulaire
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,